blackbone partyJ’espère que ce n’est pas à cause de son nom que le groupe parisien, Backbone Party, me fait résolument penser à Bloc Party sur Sharmutations, titre écouté en boucle ce dimanche. L’introduction de ce morceau et la voix du chanteur (Rabih Gebeile) peuvent également égarer l’auditeur sur la fausse piste du groupe londonien. Sous des dehors un peu cold, Sharmutations est bien plus retors qu’il ne veut bien le laisser entendre et prend des aspects très métalliques sur la fin. En tout cas, ce véritable hit est en train de laisser des traces.


Sharmutations est issu dans ep autoproduit très abouti que l’on peut découvrir sur le site du groupe ou sur sa page communautaire. Backbone Party devrait sortir un premier album prochainement, un disque enregistré avec les concours de Ted Niceley (Girls Against Boys, Noir Désir, Fugazi) et de Eli Janney (Girls Against Boys).

Merci à Matthieu Malon pour la puce à l’oreille.

laudanum doit d’ailleurs remixer l’un des titres sur la version vinyle d’un ep à venir.