Sound Konnexions

Initiée et animée par Damien Guerrier Sound Konnexions est une émission de radio mensuelle pas comme les autres. Certes on y entend de la musique, pas comme les autres elle-aussi. Mais apportée présentée proposée d’une façon inédite.

Le truc c’est que Damien n’est pas le prescripteur du programme, il confie cette noble tâche à des personnalités, chroniqueurs issus de la presse musicale (essentiellement des webzines) et musiciens.

Chacune présente son coup de cœur en 3 ou 4 minutes. Il y a donc 7 à 8 voix (plus celle de l’hôte) par émission, non, par épisode. Soit autant d’univers musicaux livrés avec passion, enthousiasme et précision.

Sound Konnexions a d’abord donné la parole à des garçons, chroniqueurs chez Indiemusic (Julien), A Découvrir Absolument (Yan et Guillaume), Abus Dangereux (Gwardeath et David), Autre Chose (Patrice) et Oliver Peel Sessions (Oliver, bien sûr). Le second épisode fut fabriqué uniquement en compagnie de filles, dont deux sont des musiciennes : Isabelle de Pollyanna et Valérie Leulliot d’Autour de Lucie.

Cet épisode bénéficie également des contributions : d’Emmanuelle de Sortie de Secours, de Mélissa de Sound Of Violence, de Sabrine de Some Are On The Way, de Lucile de Efflorescence Culturelle, de Marianne de A l’écoute et de Kathi d’Abus Dangereux.

Le troisième sera à nouveau laissé aux voix masculines, dont deux nouvelles : celle de David (Attica) et celle de Bertrand Betsch.


Interview de Damien (Sound Konnexions)

damien guerrier sound konnexionsDamien, qu’est-ce qui t’a donné envie de lancer cette émission ?

Pour se lancer dans un tel projet, je pense qu’il faut être quelqu’un de curieux et de passionné et je suis quelqu’un qui ne peut se passer ni de musique ni de la radio. Je suis parti d’un constat tout simple. Hormis quelques très rares émissions de musique, je ne me reconnaissais dans aucune des émissions que l’on pouvait me proposer, de l’idée que j’avais d’un programme qui me séduirait. Je voulais une émission chorale, à plusieurs voix et qui pouvait regrouper différentes sensibilités, différents profils avec des chroniqueurs venant d’horizons et de médias différents et véritablement animés par une même passion : la découverte de musique que l’on entend peu par ailleurs. D’où l’idée d’une émission qui pourrait rendre curieux, gourmand et inciter à la découverte. J’aime tout simplement que l’on surprenne, c’est ce que je demande à mes chroniqueurs… faites-moi découvrir.

Quel est son concept ?

Le concept est tout simple : 60 minutes d’émission où j’alterne mon équipe de chroniqueurs (au nombre de 7) et mon équipes de chroniqueuses (au nombre de 8) mais 15 chroniqueurs, 15 sensibilités, 15 voix, 15 choix musicaux, 15 découvertes, 15 environnements différents (journaliste, chroniqueur radio, webzine…) et 15 raisons de vouloir en savoir plus.

Tu laisses donc totalement la place à tes chroniqueurs. Pour quelle raison ne présentes-tu pas ton propre coup de cœur lors de chaque rendez-vous ?

C’est aussi le principe de l’émission…laisser la parole à l’autre, prendre le temps d’écouter les autres sans que cela soit rébarbatif d’où une chronique qui fait entre 3 et 4 minutes avec un extrait musical du groupe chroniqué.
Réaliser une chronique est un exercice difficile, je suis davantage présent en tant que chef d’orchestre, c’est la place qui me convient le mieux. Écouter, échanger avec mes chroniqueurs, découvrir leur coup de cœur reste un véritable plaisir pour moi.

Tu alternes entre une émission totalement animée par des garçons et une autre animées par des filles, est-ce que tu envisages quand même de mêler leur voix ?

Certains de mes chroniqueurs m’ont déjà fait la remarque : « mais pourquoi distinguer les garçons, des filles ? ». j’aime bien le principe des équipes et distinguer les filles des garçons. Dans ce genre d’émission, je pense que cela est davantage pertinent que de mêler leur voix. Dans une émission davantage orientée vers le débat, un mélange de voix aurait été très intéressant et certainement plus judicieux. Ce qui n’est pas le cas dans notre émission où je suis limité techniquement. Mais à l’avenir, pourquoi pas…

Comment as-tu capté toutes ces voix d’ailleurs ? Comment les as-tu « recrutées » ?

Internet est un outil très intéressant à ce sujet et qui permet d’accéder à beaucoup d’information.
Je suis allé sur Internet et j’ai tapé des mots clefs (music indé, blog, webzine…) et j’ai eu accès à un grand nombre de choix. Je me suis intéressé à ce qui se faisait par ailleurs, j’ai lu beaucoup et j’ai cherché à créer des affinités en fonction de « la ligne éditoriale » que je souhaitais donner à mon émission : parler de musique dite confidentielle, indé. De là, j’ai envoyé des mails, passé des appels. Certains ont tout de suite été séduits par l’idée, d’autres étaient séduits mais pas disponibles…C’est un énorme travail de recherche, un peu comme un recruteur dans le domaine des ressources Humaines. Cela demance de la patience et du temps.
Au bout d’un certain temps, j’ai réussi à constituer mon équipe « idéale » mais avec du recul, je regarde cette liste et m’aperçois que je n’ai que des hommes. Cela me pose un problème majeur : je suis pour la parité.
J’ai relancé la machine pour arriver à mettre en place ce qui constitue aujourd’hui ma seconde équipe de 8 chroniqueuses. Je pouvais enfin mettre mon projet en route et commencer mes enregistrements.

Les 2 teams seront-elles toujours composées des mêmes intervenants ?

Je suis très fidèle aux personnes avec lesquelles je collabore d’autant plus qu’une relation de confiance se crée avec les chroniqueurs. Cependant, rien ne me dit que cela sera toujours ainsi. Mes chroniqueurs ont par ailleurs des activités et je garde toujours en tête la possibilité que l’un d’entre eux ne poursuive pas l’aventure pour x raisons…c’est aussi pour cela que j’ai souhaité alterner les émissions, pour que cela soit moins chronophage pour eux. Mais les intervenants seront certainement amenés à évoluer. Il faut savoir s’adapter et anticiper car une émission se prépare longtemps à l’avance.

Dans l’épisode 2 de cette première saison, deux artistes viennent livrer leur coup de cœur (Valérie Leulliot et Isabelle Casier), comment les as-tu convaincues de venir s’exprimer dans ton programme ?

Valérie (Autour de Lucie) et Isabelle (Pollyanna) sont avant tout deux coups de cœur musicaux, des personnes que je suis depuis toujours et dont l’univers musical m’est très proche. Cela a été pour moi comme une évidence.
Mais tout comme les autres chroniqueurs, ils ont du être séduits par la sincérité du projet qui tourne autour d’une passion commune : la musique. Mais le mieux serait de leur poser la question…

Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Sur tes goûts ?

Comme beaucoup, j’ai été bercé par Bernard Lenoir et les Inrockuptibles. Cette émission a déclenché mon intérêt pour les musiques actuelles dites indépendantes. Mais mon parcours est loin du milieu musical. J’ai débuté en radio voilà un peu plus de 5 ans avec une première émission diffusée sur RCF. C’était une émission de portraits. Après, j’ai souhaité faire une émission qui me ressemblait un peu plus : Passionné de cinéma et de musique, j’ai monté une émission qui s’appelle Kromatic et qui est diffusée sur PLUM FM (102.1). Une émission où, là aussi je suis entouré de chroniqueurs et durant laquelle pendant 1h00 nous débattons de l’actualité cinéma et musicale. Puis, est né Sound Konnexions. Je me plais à dire qu’elle est comme la petite sœur de Kromatic.
J’accorde beaucoup d’importance au principe de plaisir : je souhaite que mes chroniqueur(euse)s prennent plaisir à ce qu’ils font et que les auditeurs prennent plaisir à l’écouter.

Quel est ton coup de cœur du moment ?

Difficile à dire, j’écoute beaucoup de musique et de différents genres. En ce moment, tournent le dernier Album de Chapelier Fou, EZ3KIEL, et j’ai découvert également le groupe Original Folks, l’album We‘re All Set. Par moment, je me surprends à réécouter mes anciens CD comme par exemple, Hit Parade 1 et 2 du Wedding Present , Pulp ou bien encore les groupes du mythique label Sarah Records.

Sound Konnexions, saison 1 épisode 6

Sound Konnexions, saison 1 épisode 5

Sound Konnexions, saison 1 épisode 4

Sound Konnexions, saison 1 épisode 3

Sound Konnexions, saison 1 épisode 2

Sound Konnexions, saison 1 épisode 1

Au sujet de l'émission

 

  • Titre original : Sound Konnexions
  • Fréquence : mensuelle
  • Durée : 60 mn
  • Animé par : Damien Guerrier
  • Où l’écouter : sur Mixcloud
  • Date de la première émission : juin 2014
  • Nombre d’épisodes : 2
  • Page FaceBook
Les épisodes

Diffusée en septembre 2014

Les chroniqueurs :

  • Julien de Indiemusic qui présente Douglas Dare
  • Yan de A Découvrir Absolument qui présente Sales
  • Gwardeath de Abus Dangereux qui présente The Devil Makes Three
  • Patrice de l’émission Autre Chose sur Plus FM qui présente Matthieu Malon
  • Guillaume de A Découvrir Absolument qui présente A Singer Must Die
  • David de Abus Dangereux qui présente le groupe PK14
  • Oliver des Oliver Peel Sessions qui présente Céline Tolosa

Diffusée en juin 2014

Les chroniqueurs :

  • Emmanuelle de Sortie de Secours et Kromatic sur Plum FM (102.1)
  • Mélissa de Sound Of Violence
  • Sabrine de Some Are On The Way
  • Valérie du groupe Autour de Lucie
  • Lucile de Efflorescence Culturelle
  • Marianne de alecoute.net
  • Kathi de Abus Dangereux
  • Isabelle du groupe Pollyanna

Diffusée en novembre 2014

Les chroniqueurs :

  • David d’Attica qui présente Black Rivers
  • Yan de A Découvrir Absolument qui présente Schultz & Forever
  • Guillaume de A Découvrir Absolument qui présente Gu’s Music
  • David de Abus Dangereux qui présente Subs
  • Oliver des Oliver Peel Sessions qui présente French For Rabbits
  • Gwardeath de Abus Dangereux qui présente Volcan
  • Julien de Indiemusic qui présente Sage
  • Bertrand Betsch qui présente Orso Jesenska

Diffusée en décembre 2014 (Spécial Noël)

Artistes et groupes chroniqués : SWANN, Fugazi, Slow joe and the ginger accident, Jungle, Roger TARRY, A dead forest index, San cisco et The boreal wood.

Diffusée en janvier 2015 (Spéciale Charlie)

Le sommaire :

  • intro : A boy named charlie Brow by Rod McKuen
  • Pascal Comelade « Bella Ciao » (Patrice de Autre Chose / Plus FM)
  • Vicking « Killing in the name of god » (Emmanuelle, journaliste pour Sortie de Secours / Kromatic sur PLUM FM)
  • Bertrand Betsch « La folie des Hommes » (auteur, compositeur, interprète)
  • Mickey 3D « La France a peur » (Cathy, journaliste pour Abus Dangereux)
  • Charlie Parker (Yan, écrivain, rédacteur pour A Découvrir Absolument)
  • Gloria and the green spider « Attentat » (Isabelle, auteur, compositeur, interprète du groupe Pollyanna)
  • Vetusta Morla « Los dias raros » (Guillaume, rédacteur pour A Découvrir Absolument)
  • Serge Gainsbourg « un garçon nommé Charlie » (Valérie – Autour de Lucie) + extrait ITW CABU « peut-on rire de tout »

Diffusée en février 2015

Les chroniqueurs :

  • Sabrine de Some Are On The Way présente le groupe Riviera
  • Cathy du magazine Abus Dangereux présente My Name Is Noboby
  • Isabelle du groupe Pollyanna présente Hello Piedpipper
  • Emmanuelle de Sorte de Secours présente Fuzeta
  • Marianne du blog alecoute.net présente Kafka Tamura
  • Lucile du webzine Efflorescence Culturelle présente le groupe Kagu
  • Mélissa du webzine A Sound Of Violence présente le groupe Neov
Sound Konnexions, saison 1 épisode 6

Sound Konnexions, saison 1 épisode 5

Sound Konnexions, saison 1 épisode 4

Sound Konnexions, saison 1 épisode 3

Sound Konnexions, saison 1 épisode 2

Sound Konnexions, saison 1 épisode 1

Saisons

Episodes